NOS RADIOS 
Radio RTM
Good station 2
Sun Station



La Terre du Futur

 Ce site est dédié aux générations futures.

          Réactualisation auto chaque heure

Encelade possède les six éléments essentiels à la vie (dim., 25 sept. 2022)
La réanalyse de grains de roche glacée provenant d’un anneau de Saturne – alimenté par les panaches de glace de sa lune Encelade – a révélé la présence de phosphore, le seul élément essentiel à la vie qui n’avait pas encore été repéré. Encelade, la lune de Saturne, produit du phosphore, ce qui signifie que cette lune glacée contient tous les éléments essentiels à la vie telle que nous la connaissons. Toute forme de vie sur Terre contient six éléments clés : le carbone, l’hydrogène, l’azote, l’oxygène, le phosphore et le soufre. L’existence connue de ces éléments, à l’exception du phosphore, sur Encelade, combinée à un océan liquide et à un noyau chaud, avait déjà fait de cette lune l’un des endroits les plus propices à la vie. Les scientifiques travaillant avec des données provenant de sondes envoyées dans l’espace ont découvert quelque chose d’encore plus intriguant : des composés organiques lourds contenant des centaines d’atomes disposés en anneaux et en chaînes. Ce sont les molécules organiques les plus complexes découvertes jusqu’ici sur Encelade. Elles peuvent faire de la lune l’endroit le plus prometteur de notre système solaire pour rechercher la vie au-delà de la Terre. « Ce que nous [...]
>> Lire la suite

Découverte d’une « vague de chaleur » à l’échelle planétaire dans l’atmosphère de Jupiter (Fri, 23 Sep 2022)
Une « vague de chaleur » inattendue de 700 degrés Celsius, s’étendant sur 130 000 kilomètres (10 diamètres terrestres) dans l’atmosphère de Jupiter, a été découverte. James O’Donoghue, de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA), a présenté ces résultats cette semaine au Congrès scientifique Europlanet (EPSC) 2022 à Grenade. L’atmosphère de Jupiter, célèbre pour ses tourbillons multicolores caractéristiques, est également étonnamment chaude : en fait, elle est plus chaude de plusieurs centaines de degrés que ce que les modèles prévoient. En raison de sa distance orbitale de plusieurs millions de kilomètres du soleil, la planète géante reçoit moins de 4 % de la quantité de lumière solaire par rapport à la Terre, et sa haute atmosphère devrait théoriquement être glaciale, à -70 degrés Celsius. Au lieu de cela, le sommet de ses nuages est mesuré partout à plus de 400 degrés Celsius. « L’année dernière, nous avons produit – et présenté à EPSC2021 – les premières cartes de la haute atmosphère de Jupiter capables d’identifier les sources de chaleur dominantes », a déclaré le Dr O’Donoghue. « Grâce à ces cartes, nous avons démontré que les aurores de Jupiter étaient un mécanisme possible pouvant expliquer ces températures. » Tout comme la Terre, Jupiter connaît des aurores autour [...]
>> Lire la suite

Saildrone capture une vidéo à l’intérieur de l’ouragan Fiona de catégorie 4 (Fri, 23 Sep 2022)
Pour la deuxième année, la NOAA et Saildrone font la chasse aux ouragans avec des véhicules éoliens sans équipage. (22 septembre 2022 – OCEAN ATLANTIQUE) – Aujourd’hui, Saildrone, Inc. et la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) ont publié des images vidéo recueillies par un véhicule de surface sans équipage (USV) Saildrone à l’intérieur de l’ouragan Fiona, un ouragan de catégorie 4, qui traverse l’océan Atlantique. Le Saildrone Explorer SD 1078 a été orienté vers le milieu de l’ouragan Fiona, qui se déplace actuellement vers le nord dans l’océan Atlantique et a touché les Bermudes dans la nuit de jeudi à vendredi puis se dirige vers la province canadienne de la Nouvelle-Écosse. L’ouragan Fiona est la première tempête tropicale de catégorie 4 de la saison 2022. SD 1078 affronte des vagues de 15 mètres et des vents de plus de 160 kmh pour recueillir des données scientifiques essentielles et, ce faisant, nous donne une toute nouvelle vision de l’une des forces les plus destructrices de la Terre. À l’intérieur de la tempête, SD 1078 navigue à des vitesses soutenues de plus de 9 mph. À un moment donné, il a atteint une vitesse maximale de 15 kmh en surfant sur [...]
>> Lire la suite

Voici la quantité de combustible fossile sur laquelle le monde est assis, et c’est une bombe à retardement (Fri, 23 Sep 2022)
Brûler les réserves mondiales restantes de combustibles fossiles libérerait 3,5 trillions de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre, soit sept fois le budget carbone restant pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius, selon le premier inventaire public des hydrocarbures publié ce mois-ci. L’activité humaine depuis la révolution industrielle, largement alimentée par le charbon, le pétrole et le gaz, a entraîné un réchauffement d’un peu moins de 1,2 degré Celsius et s’est accompagnée de sécheresses, d’inondations et de tempêtes de plus en plus violentes, amplifiées par la montée des eaux. Les Nations unies (ONU) estiment que le budget carbone restant de la Terre – c’est-à-dire la quantité de pollution que nous pouvons encore ajouter à l’atmosphère avant de ne pas atteindre l’objectif de température de 1,5 degré Celsius fixé par l’accord de Paris – est d’environ 360 milliards de tonnes d’équivalent CO2, soit 9 ans aux niveaux d’émission actuels. L’évaluation annuelle du déficit de production réalisée par les Nations unies l’année dernière a révélé que les gouvernements prévoient de brûler, d’ici à 2030, plus du double des combustibles fossiles qui seraient nécessaires pour atteindre l’objectif de 1,5 degré Celsius. Mais jusqu’à présent, il n’existait pas [...]
>> Lire la suite

Des chercheurs affirment qu’il sera impossible de contrôler une IA super intelligente (Sun, 18 Sep 2022)
L’idée d’une intelligence artificielle se retournant contre l’humanité est évoquée depuis des décennies, et en 2021, les scientifiques ont livré leur verdict sur la question de savoir si nous serions capables de contrôler une super-intelligence informatique de haut niveau. La réponse ? certainement que non ! Le problème est que le contrôle d’une super-intelligence dépassant largement l’entendement humain nécessiterait une simulation de cette super-intelligence que nous pourrions analyser (et contrôler). Mais si nous sommes incapables de la comprendre, il est impossible de créer une telle simulation. Les auteurs du nouvel article suggèrent qu’il est impossible d’établir des règles telles que « ne pas nuire aux humains » si nous ne comprenons pas le type de scénarios qu’une IA va élaborer. Dès lors qu’un système informatique travaille à un niveau supérieur à celui de nos programmeurs, nous ne pouvons plus fixer de limites. « Une super intelligence pose un problème fondamentalement différent de ceux qui sont généralement étudiés sous la bannière de l' »éthique des robots » », écrivent les chercheurs. « C’est parce qu’une super intelligence a de multiples facettes, et est donc potentiellement capable de mobiliser une diversité de ressources pour atteindre des objectifs potentiellement incompréhensibles pour les humains, et encore moins contrôlables. » Le raisonnement de [...]
>> Lire la suite

Vers une météo énergétique à la télévision (Thu, 15 Sep 2022)
Les présentateurs de la météo indiqueront-ils bientôt les pics de consommation d’électricité ? C’est, en tout cas, le projet qui a été présenté à Matignon et au cabinet d’Agnès Pannier Runacher, mais aussi à certains présentateurs vedettes qui se sont dit très intéressés. Le site internet de RTE, le Gestionnaire du réseau de transport d’électricité, propose déjà un outil, gratuit, qui permet de réguler la consommation d’électricité. Écowatt informe en temps réel sur le niveau de consommation des Français, région par région. Grâce à son système d’alertes, il permet aux usagers de savoir à quel moment réduire leur consommation, par exemple, lors des vagues de froid en hiver. Cela permet de consommer au meilleur moment, par exemple, en démarrant sa machine à laver la nuit. Ce projet permettrait d’informer les Français sur leur consommation d’électricité en temps réel, aux heures de grande écoute. En attendant que cette « météo de l’énergie » se mette en place, il existe déjà un système qui permet d’adapter sa consommation énergétique en temps réel. Il est présent sur le site internet de la RTE, le Gestionnaire du réseau de transport d’électricité. Le 4 avril dernier, la RTE a envoyé un message d’alerte à tous [...]
>> Lire la suite

Des scientifiques proposent de « regeler » les pôles Nord et Sud en pulvérisant du dioxyde de soufre dans l’atmosphère (Thu, 15 Sep 2022)
Dans le thème des idées les plus folles et les plus absurdes : Un groupe de scientifiques propose de libérer d’énormes quantités de produits chimiques microscopiques en aérosol à partir de 125 jets militaires massifs au-dessus des pôles Nord et Sud de la Terre, dans une tentative désespérée de regeler les calottes glaciaires qui fondent, rapporte Sky News – un plan qui s’avère déjà très controversé parmi les experts. Selon une étude récente menée par Wake Smith, chercheur à l’université de Yale, pour freiner le déclin accéléré des plates-formes de glace, il faudrait faire voler chaque année environ 175 000 avions espions et drones de haut vol. Il convient de noter que ces jets libéreraient eux-mêmes de grandes quantités de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Mais malgré ces émissions nocives, Smith affirme que cela en vaut la peine. « C’est de l’aspirine, pas de la pénicilline », a-t-il déclaré à Sky News. « Ce n’est pas un substitut à la décarbonisation ». L’ombre d’un aérosol Selon le plan, des particules microscopiques de dioxyde de soufre – c’est ce que l’on sent quand on craque une allumette – seraient libérées par 125 ravitailleurs en vol à 43 000 pieds au-dessus des pôles de la planète. [...]
>> Lire la suite

Un calmar géant s’échoue sur une côte d’Afrique (Thu, 15 Sep 2022)
La carcasse massive et couverte de ventouses d’un calmar géant s’est échouée sur le rivage rocheux de Scarborough Beach au Cap, en Afrique du Sud, mardi 16 août. La bête, qui mesurait près de 4,3 mètres de long, est le deuxième calmar géant à s’échouer sur une plage de la région cette année, selon le site d’information sud-africain news24(opens in new tab). Le dernier calmar géant connu (Architeuthis dux) qui s’est échoué sur le rivage près du Cap a été découvert à environ 10 kilomètres au nord-ouest de Scarborough Beach, sur Long Beach à Kommetjie, le 30 avril, selon Live Science. Ce céphalopode mesurait environ 11,5 pieds (3,5 m) de long. À titre de comparaison, le plus grand calmar géant jamais vu mesurait 13 mètres de long, et certaines études suggèrent que ces créatures pourraient potentiellement atteindre 20 mètres de long, bien qu’aucun calmar de cette taille n’ait jamais été observé. Le calmar qui s’est échoué sur la plage de Scarborough cette semaine semblait être un autre spécimen d’A. dux, a déclaré Mike Vecchione, un zoologiste invertébré de la National Oceanic and Atmospheric Administration en poste au Smithsonian’s National Museum of Natural History à Washington, D.C. « Bien que d’autres grands [...]
>> Lire la suite

Une lune perdue pourrait enfin résoudre l’étrange mystère de Saturne et de ses anneaux (Thu, 15 Sep 2022)
De tous les anneaux du système solaire, ceux de Saturne sont, sans conteste, les plus spectaculaires. Contrairement aux minces cercles de poussière et de roche qui encerclent Jupiter, Uranus, Neptune et même une planète naine de la ceinture de Kuiper nommée Haumea, le système d’anneaux de Saturne, aux couleurs particulières, est glorieusement étendu. Parsemé de petites lunes qui sculptent ses bords, c’est une structure complexe, chacun de ses sept anneaux se déplaçant à des vitesses différentes. Il est intéressant de noter que le disque qui fait la renommée de Saturne semble être étonnamment jeune. Les preuves suggèrent que le système d’anneaux n’a que 100 millions d’années, plus ou moins (et d’autres preuves suggèrent qu’ils auront disparu dans moins de 100 millions d’années). Il est difficile d’expliquer pourquoi les anneaux sont apparus si longtemps après la formation du reste du système solaire, ce qui a conduit certains scientifiques à se demander si l’interprétation de ces preuves était correcte. Aujourd’hui, à la suite d’une enquête sur certaines des autres particularités de Saturne, une équipe a trouvé une réponse plausible. Si les anneaux de Saturne sont constitués d’une lune pulvérisée, cela pourrait expliquer non seulement sa récente acquisition de disques poussiéreux, mais aussi [...]
>> Lire la suite

Deux super-terres rocheuses découvertes autour d’une étoile proche, et l’une pourrait être habitable (Sat, 10 Sep 2022)
Une étoile naine rouge située à seulement 105 années-lumière pourrait abriter au moins un monde habitable. En orbite proche de l’étoile froide et peu lumineuse, les scientifiques ont découvert et confirmé la présence de deux exoplanètes rocheuses, dont l’une se trouve confortablement installée à une distance de l’étoile connue sous le nom de zone habitable. Des observations de suivi seront nécessaires pour déterminer plus précisément la nature de l’exoplanète, mais cette découverte est passionnante et suggère que d’autres mondes de ce type attendent d’être découverts dans le voisinage de l’étoile. Même si l’exoplanète n’est pas habitable, les mondes dans la zone habitable sont relativement rares, surtout les mondes rocheux. Dans tous les cas, cette découverte est une donnée importante pour caractériser la population de ces exoplanètes. Les deux exoplanètes ont été découvertes grâce aux observations du télescope de chasse aux exoplanètes TESS de la NASA. En observant une petite étoile naine rouge nommée LP 890-9 (alias TOI-4306), le télescope a détecté les faibles baisses régulières de la lumière de l’étoile, caractéristiques d’une exoplanète orbitant entre nous et l’étoile, passages connus sous le nom de transits, sur une période de 2,7 jours. Les données sur les transits peuvent nous en apprendre [...]
>> Lire la suite